Deux livres pour apprendre à connaître son corps

★★★

Actes Sud ou l’art de la vulgarisation scientifique.

En 2015, l’éditeur publiait Le charme discret de l’intestin de Giulia Enders, étudiante en médecine allemande. Paru Outre-Rhin en 2014, son livre s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires. Cette année, les éditions remettent le couvert avec Les joies d’en bas, des deux norvégiennes Nina Brochmann et Ellen Støkken Dahl, également étudiantes en médecine.

Et voici (pour vous servir) ma petite revue de ces deux ouvrages étonnants.


★ LE CHARME DISCRET DE L’INTESTIN ★

Rendre aux tripes ce qui appartient aux tripes


« Je suis parfois effarée de voir que les scientifiques échangent à huis clos des connaissances capitales – sans que le grand public en soit informé. Il est vrai que la prudence scientifique vaut souvent mieux qu’une supposition précipitée. Mais la peur peut aussi réduire à néant des opportunités décisives. »

Tel est le dada de Giulia Enders.

À l’âge de 17 ans, la jeune allemande voit apparaître une plaie sur sa jambe. Le phénomène prend rapidement de l’ampleur et plusieurs parties de son corps sont successivement couvertes de plaies. Ne trouvant ni aide, ni réponse auprès des médecins, elle entreprend ses propres recherches et fini par faire le lien entre son mal cutané et son système digestif.

Lors de ses études, elle s’aperçoit que « cette branche de la médecine était traitée en parent pauvre. Pourtant, l’intestin est un organe hors pair. » Giuila en vient alors à écrire une véritable ode à celui-ci : Le charme discret de l’intestin.

Son livre nous emmène à la découverte de cet organe fascinant, dont il révèle toute l’importance. Écrit avec beaucoup d’humour, il est illustré par sa sœur, Jill Enders. L’ouvrage aborde de nombreuses questions comme les allergies, les intolérances alimentaires, les liens entre l’humeur et la bonne santé de l’intestin, etc. Son franc succès révèle à quel point nombre de gens souffrent de problèmes d’ordre digestif et souhaitent comprendre ces phénomènes, qui touchent parfois à des questions taboues.

Le charme discret de l’intestin s’inscrit comme l’un des ouvrages porteurs d’une des grandes tendances de ces dernières années : celle d’accorder plus d’attention à son « deuxième cerveau », de comprendre son fonctionnement et le rayonnement que celui-ci a sur l’ensemble du corps.

On ne le dira jamais assez : en termes de santé physique et mentale, énormément de choses se jouent dans le ventre !


★ LES JOIES D’EN BAS ★

Comprendre et célébrer son sexe


Suivant les traces de Giulia Enders, Nina Brochmann et Ellen Støkken Dahl se sont penchées sur le sexe féminin : toutes les joies et tous les malheurs de notre minette, notre choune, notre schnek, notre chatte (faites votre choix).

En 2005, ces deux étudiantes norvégiennes lancent le blog Underlivet afin d’aborder des questions relatives au corps féminin et à son sexe. Couronné de succès, le blog est suivi d’un livre : Les joies d’en bas, qui traite d’une très large quantité de sujets : anatomie ; fonctionnement ; contraception ; plaisir sexuel ; maladies sexuellement transmissibles ;  idées reçues ; et bien d’autres encore.

Alimentant leurs propos de moult références (études scientifiques, récentes découvertes, etc.), les deux auteurs permettent d’acquérir des connaissances utiles et ressuscitent quelques lointains souvenirs de cours de Sciences et Vie de la Terre (SVT). Elles abordent également plusieurs « légendes urbaines » (et dieu sait qu’il en existe sur le sujet), qu’elles commentent d’un point de vue strictement scientifique.

On vit tout de même une époque merveilleuse ! Rendez-vous compte, de jeunes scientifiques écrivent des livres nous disant : « Votre sexe est formidable, aimez-le et soyez-en fière ! » ; tout en apportant des connaissances médicales permettant de comprendre ses organes génitaux et d’en prendre soin.

À l’heure d’une hyper-sexualisation généralisée, à l’époque où de nombreux jeunes forgent leur éducation sexuelle sur le visionnage de vidéos pornos, et alors qu’une multitude de forums internet relaient des informations sans fondements, Les joies d’en bas s’impose comme un livre essentiel, accessible, et qui fait du bien. Il me semble que cet ouvrage devrait être lu par tous les adolescents (filles ET garçons), mais aussi par les plus grands, qui se laisseront surprendre par de nouveaux savoirs.


★ COMPRENDRE SON CORPS POUR L’AIMER ★


On ne peut que saluer l’initiative de ces trois femmes, qui ont pris la plume au nom du partage de la connaissance. Le charme discret de l’intestin et Les joies d’en bas nous rappellent que même si la science n’a pas toutes les réponses, nous vivons à une ère d’immenses progrès, où chacun peut acquérir des connaissances lui permettant de mieux comprendre son corps, premier pas avant d’apprivoiser celui-ci et d’en prendre soin.

Lors de la lecture de ces deux ouvrages, moi-même (qui suis aussi qualifiée en sciences qu’une tarte aux poires), j’ai trouvé leur contenu à la fois accessible et élaboré, simple et sophistiqué, drôle et enrichissant.

Pour conclure, je citerai les auteurs des Joies d’en bas, qui écrivent très joliment et avec beaucoup de justesse : « Un corps n’est rien qu’un corps, mais il est très précieux, parce qu’il est le seul qu’on a. »

★★★

2 commentaires sur “Deux livres pour apprendre à connaître son corps

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant et bien construit. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s